Top

« To be a champ you have to believe in yourself when no one else will. »

Traduction : « Pour être champion, vous devez croire en vous-même quand personne d’autre ne le fait. » Sugar Ray Robinson

Sugar Ray Robinson a été l’un des plus grands champions de boxe de tous les temps. Il fait donc partie de ces quelques rares personnes qui savent réellement de quoi elles parlent lorsqu’il est question d’être ou de devenir un véritable champion.

Il suffit de lire sa citation pour se dire qu’il a évidemment raison. Si l’on veut atteindre quelque chose d’un peu ambitieux il faut croire en soi, croire en ses rêves, croire en sa chance.

Tout est généralement plus facile si on est soutenu. Si nos parents, notre conjoint, nos amis, nos collègues, notre coach sont persuadés que nous allons réussir, cela ne pourra en principe que nous favoriser. Toutefois, ils ne feront pas les choses à notre place. Si nous ne croyons pas nous-même en notre succès, il y a peu de chances que des encouragements, même nombreux, permettent d’y arriver. Pire, si nous ne croyons pas en nous-même il peut se produire que des encouragements aient un effet exactement inverse à celui espéré. Au lieu de nous aider, cela pourrait juste mettre une pression supplémentaire et créer ainsi un stress inutile faisant perdre nos moyens.

Le regard des autres est donc une source de force mais il peut également nous affaiblir. C’est vrai si on ne croit pas suffisamment en soi-même pour supporter les attentes et les encouragements des autres. C’est encore plus vrai si les réflexions que l’on reçoit ne sont que des critiques.

Si l’on est sensible aux « on croit en toi, tu vas y arriver » que se passe-t-il si le message est « tu n’as aucune chance, tu vises trop haut » ou, bien pire, « tu es un nul, un minable » ?

Il faut donc « croire en soi » au-delà des critiques, plus ou moins bien intentionnées. Il faut prendre le «bon» des encouragements et rejeter tout le reste. Facile, non ? En fait, non, ce n’est absolument pas facile et je crois que cette difficulté est due en grande partie au fait que l’on confond souvent « croire en soi » et « confiance en soi ».

James Bond a confiance en lui. Il sait que, quelles que soient les difficultés, à la fin du film il aura tué les méchants, emballé quelques James Bond girls et sauvé le drapeau britannique. Tout le monde aimerait lui ressembler, au moins de temps en temps, ne serait-ce que pour le fait de n’avoir aucun doute. Comme chantait Jacques Brel, on a le droit de rêver d’être « une heure, une heure seulement, beau et con à la fois ». Parce que, entre nous soit dit, ne perdons pas de vue que le fait de ne jamais douter relève soit de l’inconscience, et donc de la bêtise, soit d’une forme de nihilisme à la limite des tendances suicidaires.

Croire en soi est quelque chose de tout à fait différent. Cela n’implique pas que l’on ne peut pas avoir de doute, que l’on ne peut pas écouter les autres, que l’on ne peut pas connaître des moments de découragement. Cela signifie par contre que l’on doit avoir un objectif, un rêve, une envie et être viscéralement convaincu que l’on y arrivera et ce quelle que soit l’opinion des autres.

Il faut évidemment rester un tant soit peu réaliste. L’être humain a toujours rêvé de voler. Certains ont imaginé pouvoir imiter les oiseaux et se sont donc fabriqués des ailes de plumes avec lesquelles ils se sont lamentablement ramassés sur le sol. Mais d’autres « fous » ont cherché des solutions qui tiennent compte de la réalité et ont permis ce rêve insensé de voir l’homme voler dans les airs.

Sugar Ray Robinson a cru en son rêve de devenir champion de boxe et il a travaillé pour cela, s’est entraîné pour cela, a souffert pour cela et a écouté les conseils de ses entraîneurs. Après sa carrière, il a cru pouvoir devenir un homme d’affaires et il s’est ruiné.

« Croire en soi » ne mènera à rien si on ne comprend pas exactement ce que cela signifie. Une fois qu’on a compris, il « suffit » de faire les efforts et les sacrifices nécessaires, sans se laisser arrêter par les gens soi-disant raisonnables.

Il est vraiment possible d’atteindre des sommets qui sont inimaginables pour la plupart des hommes mais il faut y croire, encore, toujours, de plus en plus fort, sans limite, sans se laisser détourner.

Post a Comment