Top

Convaincre n’est pas qu’une question d’arguments.

On a trop souvent tendance à croire que pour convaincre, il faut surtout savoir développer ses arguments. Après tout, il est assez logique de penser que celui qui va « gagner » la discussion est celui/celle qui défend le meilleur point de vue. C’est tellement logique que, dans de nombreuses discussions, on écoute à peine l’autre et on pense surtout à la manière dont on va le « contrer », lui démontrer que l’on a raison et qu’il a tort, lui expliquer comment il doit penser.

La qualité des arguments, et éventuellement la manière implacable de les exposer, serait l’essentiel  si la discussion était menée entre deux ordinateurs qui, par définition, n’ont aucun sentiment, aucune émotion. Mais dans la réalité ce n’est pas comme cela que cela se passe.

Il est évidemment indispensable d’avoir des arguments, de défendre un point de vue qui a un sens sinon cela revient à discuter pour le plaisir de la controverse. Toutefois, on ne peut pas être convainquant si on ne prend pas en considération le fait que l’on s’adresse à un être humain.

Convaincre, ce n’est pas forcer intellectuellement quelqu’un a reconnaître qu’il a tort et/ou que vous avez raison. Si vous arrivez à cela avec votre conjoint, vos clients, vos collègues de travail ou même vos amis, sachez que la discussion n’est pas finie et que tôt ou tard elle reviendra, sous une forme ou une autre. Il est assez clair que de nombreux divorces, par exemple, ont pour origine le fait que dans les discussions chacun des conjoints a voulu « avoir raison », ce qui a eu pour conséquence que finalement tout le monde a eu tort. De même, ne croyez pas un instant qu’un bon commercial est quelqu’un qui a les meilleurs arguments ou même les meilleurs produits. Et si vous êtes en discussion avec un employeur potentiel qui envisage de vous engager, ne pensez surtout pas que vous le convaincrez uniquement à l’aide d’arguments.

La première règle pour convaincre est donc qu’il faut évidemment avoir un point de vue sérieux mais qu’il faut surtout apprendre à être attentif à l’autre, à l’écouter, à observer ses réactions, à respecter ses convictions et à ne pas tenter de lui imposer quelque chose…sauf peut-être si vous êtes le patron et qu’il est l’employé mais il est évident qu’être en mesure de donner des ordres et d’être obéi n’a absolument rien à voir avec l’idée de convaincre qui que ce soit.

Post a Comment